La guerre en Amérique se termine avec la capitulation générale de Montréal le 8 septembre 1760, qui accorde aux Canadiens la protection de leurs biens et le libre exercice de leur religion tout en les obligeant à rendre les armes. En attendant que la guerre prenne fin en Europe et qu'un traité international décide du sort de la Nouvelle-France, les Anglais mettent en place un régime militaire provisoire pour diriger le pays sous la direction du général Jeffery Amherst, de 1760 à 1763. Pendant ces années, la Coutume de Paris reste en vigueur, le régime seigneurial est maintenu, les capitaines de milice continuent à servir de lien entre les autorités et le peuple, l'Église catholique conserve son rôle, l'administration interne de la colonie se fait dans la langue française et la vie économique, malmenée par plusieurs années de guerre, se redresse peu à peu. On garde les trois régions administratives du Canada, mais en les rendant plus autonomes : Ralph Burton est nommé gouverneur de Trois-Rivières, Thomas Gage gouverneur de Montréal et James Murray gouverneur de Québec.

Retour Accueil Contactez-nous English
Plein écran
Le régime militaire
Report on the Government of Quebec and Dependencies thereof, [Rapport sur le gouvernement de Québec et ses territoires], par James Murray, 1762.
CA ANC MG8-E1